Quelles sont les aides à l’achat pour les voitures électriques ?

Si le prix d’achat des voitures électriques peut être plus élevé que celui des voitures thermiques, des subventions et des primes existent pour rendre le passage à l’électrique plus abordable. Nous les avons décodées pour vous ci-dessous.

Des aides financières pour les particuliers et les professionnels en France

Près de 150 000 véhicules 100% électriques ont déjà été mis en circulation en France depuis 2010. Des primes et des subventions sont en place pour que cette tendance vertueuse se maintienne et s’amplifie dans les années à venir. Les voici.

  • Bonus écologique

C’est la prime la plus connue des aides à l’achat pour les véhicules électriques. Elle est de 27% du prix d’achat TTC du véhicule, dans la limite de 6 000 €. Si la batterie est louée, son coût s’ajoute au prix de vente TTC pour calculer les 27%. Par exemple, si la voiture que vous souhaitez acheter coûte 22 000 € TTC, vous bénéficiez d’un bonus de 5 940 € et payez finalement 16 040 € TTC.

Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :
- Le véhicule doit être neuf,
- Il doit être 100 % électrique,
- Il doit être acheté ou loué avec option d’achat ou pour une durée d'au moins 2 ans,
- Il ne doit pas être cédé dans les 6 mois après l’acquisition.

Vous en bénéficiez le plus souvent directement lors de l’achat de votre voiture électrique, le concessionnaire déduit le montant du bonus du prix d’achat TTC. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en faire la demande en ligne auprès du Ministère de la Transition écologique et solidaire.


  • Prime à la conversion

Si vous échangez votre vieille voiture essence ou diesel contre une voiture électrique, vous bénéficiez d’une prime à la conversion de 2 500 €. Le montant total des primes reçues lors de l’achat d’un véhicule électrique peut donc atteindre 8 500 €.

Les conditions pour bénéficier de la prime à la conversion sont les suivantes :
- Si vous rendez une voiture essence, elle doit dater d’avant 1997,
- Si vous rendez une voiture diesel, elle doit dater d’avant 2001,
- Le véhicule pour lequel vous l'échangez doit être neuf,
- Il doit être 100 % électrique,
- Il ne doit pas être cédé dans les 6 mois après l'achat,
- Vous ne pouvez bénéficier que d’une seule prime pour l’achat d’un véhicule.

Comme le bonus écologique, le concessionnaire peut déduire la prime à la conversion du prix d’achat du véhicule ou vous pouvez en faire la demande en ligne auprès du Ministère de la Transition écologique et solidaire.


  • L'exemption des frais de carte grise

Dans la plupart des régions en France, les véhicules électriques sont exemptés des frais de carte grise (aussi appelé certificat d’immatriculation). Vous pouvez vérifier si votre région en fait partie sur le faire la demande en ligne site du service public. Cela peut représenter une coquette somme dans certaines régions, alors pourquoi s’en priver !


  • Les aides locales pour l’achat d’un véhicule électrique

De nombreuses collectivités locales accompagnent l’achat de véhicules électriques par des aides financières.
La région Normandie a par exemple mis en place une subvention de 2 000 € pour l’achat d’une voiture électrique neuve.
La ville de Paris offre différentes subventions pour les professionnels et les particuliers via l’Agence Parisienne du Climat. La Métropole du Grand Paris propose une prime allant jusqu’à 5 000 € pour l’achat d’un véhicule personnel propre.
Ceci n’est qu’un échantillon des aides existantes, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre ville ou région pour plus d’informations.


  • Le stationnement gratuit en ville

Bien que cela ne soit pas à proprement parler une prime ou une subvention, la gratuité du stationnement en ville pour les véhicules électriques peut représenter une belle source d’économie.
Des villes comme Paris, Angers, ou Rouen ont déjà mis en place la gratuité du stationnement pour les véhicules basse émission. Il suffit souvent d’avoir le certificat de qualité de l’air (pastille verte) ou une vignette verte délivrée par la mairie sur son pare-brise pour en bénéficier. Vous pouvez vérifier auprès de votre ville pour connaître les mesures en place.
Une autre initiative est le disque vert, qui permet aux véhicules basses émission (moins de 120g de CO2/km) de bénéficier de deux heures de stationnement gratuit. Demandez au service stationnement de votre mairie si vous pouvez en bénéficier.


  • Exonération de la taxe sur les véhicules de société (TVS) pour les entreprises

Les sociétés ne paient pas la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS) pour les voitures électriques qu'elles possèdent ou utilisent. Depuis 2006, cette taxe est calculée en partie à partir du taux d’émission de CO2 par kilomètre des véhicules. Plus on pollue, plus on paie ! Et inversement.


  • Les crédits d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge

Jusqu’au 31 décembre 2018, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% si vous installez une borne de recharge dans votre habitation principale.


Il existe donc de nombreuses aides en France pour rendre l’achat et l’utilisation d’une voiture électrique moins chers qu’une voiture thermique traditionnelle. Le coût global d’une voiture électrique peut aussi s’avérer être inférieur à celui d’une voiture thermique traditionnelle. En effet, les moteurs électriques nécessitent moins d’entretien que les moteurs à combustion, et le kWh pour recharger sa batterie est nettement moins cher que le litre d’essence.


Plus de FAQ

Vous voulez en savoir plus ? Jetez un coup d’œil par ici.