Quelles sont les aides à l’achat pour les voitures électriques ?

Si le prix d’achat des voitures électriques peut être plus élevé que celui des voitures thermiques, des subventions et des primes existent pour rendre le passage à l’électrique plus abordable. Nous les avons décodées pour vous ci-dessous.

Des aides financières pour les particuliers et les professionnels en France

Près de 165 000 véhicules électriques légers ont déjà été mis en circulation en France depuis 2010. Des primes et des subventions sont en place pour que cette tendance vertueuse se maintienne et s’amplifie dans les années à venir. Les voici.


Aides nationales à l'achat d'un véhicule électrique et d'une borne de recharge

  • Bonus écologique

C’est la prime la plus connue des aides à l’achat pour les véhicules électriques. Elle est de 27 % du prix d’achat TTC du véhicule, dans la limite de 6 000 €. Si la batterie est louée, son coût s’ajoute au prix de vente TTC pour calculer les 27 %. Par exemple, si la voiture que vous souhaitez acheter coûte 22 000 € TTC, vous bénéficiez d’un bonus de 5 940 € et payez finalement 16 040 € TTC.

Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :
- Le véhicule doit être neuf,
- Il doit être 100 % électrique,
- Il doit être acheté ou loué avec option d’achat ou pour une durée d'au moins 2 ans,
- Il ne doit pas être cédé dans les 6 mois après l’acquisition.

Vous en bénéficiez le plus souvent directement lors de l’achat de votre voiture électrique : votre concessionnaire déduit le montant du bonus du prix d’achat TTC. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en faire la demande en ligne auprès du Ministère de la Transition écologique et solidaire.


  • Prime à la conversion

Si vous échangez votre vieille voiture essence ou diesel contre une voiture électrique, vous bénéficiez en plus d’une prime à la conversion pouvant aller jusqu'à 5 000 € pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d'occasion. Le montant total des primes reçues lors de l’achat d’un véhicule électrique peut donc atteindre 11 500 € !

Les conditions pour bénéficier de la prime à la conversion sont les suivantes :
- Si vous rendez une voiture essence immatriculée avant 1997,
- Si vous rendez une voiture diesel immatriculée avant 2001 pour les ménages non-imposables et les professionnels, ou avant 2006 pour les ménages imposables
- Si vous ne cédez pas votre nouveau véhicule dans les 6 mois après l'achat,

Plus d'informations sur le site du gouvernement. Comme le bonus écologique, le concessionnaire peut déduire la prime à la conversion du prix d’achat du véhicule ou vous pouvez en faire la demande en ligne auprès du Ministère de la Transition écologique et solidaire.


  • Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour l’installation d’une borne de recharge à domicile

Les particuliers installant une borne de recharge à leur domicile, peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt transition énergétique (CITE) de 30 % .


  • La prime Advenir pour l’installation de bornes de recharge dans une copropriété

Les résidentiels collectifs peuvent bénéficier de la prime Advenir sur l’infrastructure et son installation à hauteur de 50 % du montant total par point de charge (dans la limite de 600 € pour une solution individuelle et 1 300 € pour une solution collective).


Aides régionales à l'achat d'un véhicule électrique et d'une borne de recharge

  • L'exemption des frais de carte grise

Dans la plupart des régions en France, les véhicules électriques sont exemptés de frais de carte grise (aussi appelée certificat d’immatriculation). Vérifiez dès à présent si votre région en fait partie sur le site du service public. Cela peut représenter une certaine somme dans certaines régions, alors autant en profiter !


  • Des primes régionales supplémentaires pour l’achat d’un véhicule électrique

Les collectivités locales ont à cœur d’accélérer la transition vers une mobilité plus propre, électrique et s’engagent pour rendre plus accessibles les véhicules électriques. Voici les principales aides financières offertes par les régions aujourd’hui (Mise à jour Avril 2019).


En Ile-de-France, la Métropole du Grand Paris a fait de la qualité de l’air sa priorité et propose aux 1 000 premiers dossiers une prime de 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique en remplacement d’un véhicule diesel ou essence. En savoir plus.

Des subventions existent également pour l’installation de bornes de recharge dans son immeuble. Elles sont d’un montant de 50 % du coût TTC des travaux de mise en place de bornes de recharge collectives, installées sur les parties communes et à usage de l’ensemble des résidents, dans la limite de 500 € par point de charge et de 4 points de charge par copropriété. Une autre subvention peut être demandée, à hauteur de 50 % du coût TTC des travaux de mise aux normes électriques des parties communes rendue nécessaire pour l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques. Celle-ci est plafonnée à 2 000 € TTC. En savoir plus.


En Normandie, pour l’achat d’un véhicule électrique, la région offre une prime supplémentaire de 2 000 € par véhicule. Pour l’achat d’une borne de recharge, la région offre une aide de 30 % du montant hors taxe (dans la limite de 15 000 € par demande). En savoir plus et déposer son dossier.

En Occitanie (fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées), dans le cadre de l’éco-chèque mobilité, pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable d’occasion, la région offre une prime de 2 000 € pour les foyers non-imposables et de 1 000 € pour les foyers imposables. En savoir plus.

En Provence Alpes-Côte d’Azur, depuis le 1e novembre 2018, le département des Bouches-du-Rhône offre une aide d’un montant de 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf aux résidents de la collectivité. Cette aide n’a aucune condition de ressource et est complémentaire au bonus écologique et à la prime à la conversion. En savoir plus.

Dans la Principauté de Monaco, pour l’achat d’un véhicule électrique, il est possible de bénéficier d’une prime de 30 % du prix d’achat (dans la limite de 10 000 €). En savoir plus.

Ceci n’est qu’un échantillon des aides existantes, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre ville ou région pour plus d’informations.


Autres avantages réservés aux conducteurs de véhicules électriques

  • Le stationnement gratuit en ville

Bien que cela ne soit pas à proprement parler une prime ou une subvention, la gratuité du stationnement en ville pour les véhicules électriques peut représenter une belle source d’économie.
Des villes comme Paris, Angers, ou Rouen ont déjà mis en place la gratuité du stationnement pour les véhicules basse émission. Il suffit souvent d’avoir le certificat de qualité de l’air (pastille verte) ou une vignette verte délivrée par la mairie sur son pare-brise pour en bénéficier. Vous pouvez vérifier auprès de votre ville pour connaître les mesures en place.
Une autre initiative est le disque vert, qui permet aux véhicules émettant peu d’émissions (moins de 120 g de CO2/km) de bénéficier de deux heures de stationnement gratuit. Demandez au service stationnement de votre mairie si vous pouvez en bénéficier.


  • La recharge gratuite de votre véhicule électrique

En plus d’offrir un stationnement gratuit aux conducteurs de véhicules électriques, certaines municipalités telles que Bordeaux ou encore Monaco offrent la recharge gratuite de votre véhicule en ville, qu’elle soit semi-rapide ou rapide.

Et pour les entreprises et les taxis ?

  • Exonération de la taxe sur les véhicules de société (TVS) pour les entreprises

Les sociétés ne paient pas la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS) pour les voitures électriques qu'elles possèdent ou utilisent. Depuis 2006, cette taxe est calculée en partie à partir du taux d’émission de CO2 par kilomètre des véhicules. Plus on pollue, plus on paie ! Et inversement.


  • La prime Advenir pour l’installation de bornes de recharge en entreprise

Les entreprises peuvent bénéficier de la prime Advenir sur l’infrastructure et son installation à hauteur de 40 % du montant total par point de charge (dans la limite de 1 000 € pour un parking privé et 1 500 € pour un parking public).


  • Aide financière supplémentaire en Auvergne-Rhônes-Alpes dans la vallée de l’Arve pour les entreprises qui passent à l’électrique

Elle est réservée aux PME et TPE, revendeurs indépendants et professions libérales, les collectivités, établissements publics, entreprises et associations du territoire des 5 Communautés de Communes de la vallée de l’Arve (Pays Rochois, Cluses, Arve et Montagnes, Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, Faucigny-Glières, Pays Mont-Blanc). Elle est de 3 000 € à 5 000 € pour les véhicules électriques. Cette aide peut se cumuler avec les aides de l’État (bonus écologique, prime à la conversion). En savoir plus.

  • Prime supplémentaire en Ile-de-France pour les entreprises qui passent à l’électrique

Elle est réservée aux artisans, professionnels, taxis, entreprises et microentreprises jusqu’à 50 salariés ayant leur siège en Île-de-France. Elle est de 6 000 € pour les véhicules professionnels légers électriques et pour les taxis électriques ou hybrides rechargeables. Elle est cumulable avec le bonus écologique. En savoir plus.

  • Dispositif pour accompagner la transition des taxis régionaux en région Sud Paca

Depuis le 1e janvier 2019, la région offre aux sociétés de taxis et loueurs de véhicules une aide de 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf et 2 500 € pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable d’occasion. En savoir plus.

Il existe donc de nombreuses aides en France pour rendre l’achat et l’utilisation d’une voiture électrique moins chers qu’une voiture thermique traditionnelle. Le coût global d’une voiture électrique peut aussi s’avérer être inférieur à celui d’une voiture thermique traditionnelle. En effet, les moteurs électriques nécessitent moins d’entretien que les moteurs à combustion, et le kWh pour recharger sa batterie est nettement moins cher que le litre d’essence.

Plus de FAQ

Vous voulez en savoir plus ? Jetez un coup d’œil par ici.